L’architecte britannique Simon Nicholson, dans ses écrits sur les pièces détachées. (mon introduction à ce sujet passionnant) que les environnements de jeu proportionnels au nombre et à la sélection des parties variables stimulent l’inventivité et la créativité des enfants qui jouent. Cela signifie que plus il y a de matériel disponible, plus les enfants seront créatifs (et donc probablement plus satisfaits d’eux-mêmes et plus longtemps) et joueront dans leur environnement respectif. C’est l’une des raisons pour lesquelles la nature, avec ses nombreux matériaux tels que les bâtons, les pierres, les feuilles et les plumes, est un si bel environnement de jeu. Et c’est une invitation à concevoir un jardin pour enfants en conséquence : avec des matériaux naturels et des coins envahis par la végétation, mais aussi avec des matériaux supplémentaires là où la nature n’est pas si abondante.

Dans notre jardin, par exemple, nous avons toute une collection de petites et grandes pierres, du bois de construction et d’innombrables bâtons, de la terre et du sable. Nous disposons également de divers récipients et de véritables outils (marteau et clous, scie, couteau à découper, outils de jardin), auxquels les enfants ont accès à tout moment.

Pas nécessairement des matériaux de construction, mais tout aussi polyvalents, nous utilisons des cordes de différentes épaisseurs (des restes de matériel de voile et d’escalade, mais aussi des cordes plus fines) ainsi que du ruban adhésif. Les jours de sécheresse, nous aimons aussi sortir une pile entière de couvertures et d’oreillers. Tous les matériaux qui peuvent être utilisés de nombreuses manières différentes et qui ne sont pas seulement destinés à un usage spécial, probablement rapidement ennuyeux, peuvent être utilisés ici.